Nord Allier : le fromage "Charolais" bénéficie désormais de l’appellation AOC

(parution au jo, décret 2010-84 du 21 janvier 2010)

Charolais chèvre aocLe fromage "Charolais" est devenu le 46ème fromage à bénéficier de l’appellation AOC-appellation d'origine contrôlée- en France, selon un décret portant homologation publié au Journal Officiel le 23 janvier 2010, et le communiqué du lundi 25 janvier de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO).

Il est produit au sein du bocage Charolais, région centrée autour de la ville de Charolles, située en Saône-et-Loire. L'aire géographique de l'appellation s'étend sur près de 260 communes où sont effectués la production du lait, la fabrication et l'affinage des fromages.
16 communes de l’Allier sont concernées:Avrilly, Chassenard, Coulanges, Le Bouchaud, Le
Donjon, Lenax, Liernolles, Loddes, Luneau, Molinet, Monétay-sur-Loire, Montaiguët-en-Forez, Neuilly-en-Donjon, Le Pin, Saint-Didier-en-Donjon, Saint-Léger-sur- Vouzance.

Ce fromage est fabriqué selon des techniques traditionnelles qui respectent la matière première avant un affinage de 16 jours minimum, à partir de lait de chèvre cru entier, faiblement emprésuré.
Son poids à l'issu de ce délai est compris entre 250 et 319 gr pour diamètre à mi- hauteur entre 6 et 7 cm et une hauteur comprise entre 7 et 8,5 cm.
Le fromage est obtenu à partir d'un caillé de type lactique.

Il se distingue par sa"forme originale cylindrique verticale bombée, à pâte de couleur crème, ferme et lisse" et sa croûte"évolue du beige/ivoire à l’état jeune vers le bleutée en fleurissant".Il contient au minimum 45 grammes de matière sèche pour 100 grammes de fromage.

Avec une soixantaine de tonnes en 2009, le Charolais arrive loin derrière d'autres fromages comme le Comté (48.000 tonnes), le Roquefort (19.000 tonnes) ou encore le Cantal (17.000 tonnes) qui sont les principales appellations AOC.

  • Une appellation en AOC (qui devient AOP -appellation d'origine protégée- au niveau européen) suppose l'existence de liens étroits entre le terroir et la typicité du produit. Ces derniers répondent à un cahier des charges et font l'objet de contrôles pour en vérifier la qualité.
Source : Blog de Guy Chambefort
 
Joomla templates by a4joomla